enregistrerfermerprécédentsuivant
zoom

Marissa Mayer :

une sex machine chez Yahoo ! ?


Elle a affiché ses jambes et par là même ses ambitions. Là où sa tout aussi charmante et brillante consœur Sheryl Sandberg, la n°2 de Facebook, défend le droit à être une working mum dans son livre à succès « En avant toutes », la patronne de Yahoo ! ne se cache ni derrière les mots ni derrière des réflexions féministes pour prouver qu’une jolie dame peut être au top sans perdre la tête.

  • Traînée de poudre


Sa langoureuse et lascive pose dans le Vogue US a enflammé le net.  La polémique avec pour fond « aurait dû, aurait pas dû » a permis à Mrs Mayer de fournir à Yahoo ! une publicité gratuite et diablement efficace.

Perso, j’aime autant les stilettos de Marissa Mayer que les chaussettes trouées de Jean-Marie Messier, ancien président de Vivendi, qui avaient fait jaser début 2000 alors qu’il posait allongé sur son lit pour Paris Match.
Que la boss de Yahoo ! se fasse plaisir à la Une d’un magazine de mode, qu’y a-t-il là de dérangeant ? Ne peut-elle jouer les mannequins d’un jour et présider des conseils d’administration? Les grands patrons affectionnent de s’afficher un club à la main sur un terrain de golf, Marissa Mayer préfère le papier glacé au green. That’s all.

  • Come on, Vogue


Maintenant, on pourrait s’interroger sur la mise en scène photographique : pourquoi une position si inconfortable pour consulter son ipad ? Mais là encore, point d’incohérence : c’est la fameuse marque de fabrique du magazine Vogue, ce fameux « strike a pose » chanté par Madonna, comprenez « prendre la pause dans des attitudes totalement improbables dans la vie quotidienne ».
On imagine aisément que dans les colonnes d’un news économique, Marissa Mayer aurait plutôt mis les bons chiffres de Yahoo ! en exergue plutôt que ses formes de pin up…

Alors, sacrée stratège ou bien incroyable prétentieuse ? Les deux, mon colonel ! La tête à l’envers mais les idées bien en place, semble sur cette photo nous susurrer une bouche rouge cerise. Cela ne plaît pas aux féministes. Parce que ça plaît aux hommes. Est-ce une raison suffisante pour faire de Marissa Mayer une ennemie de la cause ?

Certes, non. La séduction lorsqu’elle est revendiquée et assumée n’est pas condamnable. Ce qui l’est, c’est la pensée simpliste qui veut que beauté et business ne fassent pas bon ménage, spécialement chez une femme. Cette photo volontairement provocante ressemble à un message (très bien tourné) de la patronne de Yahoo !, du style : « Visez un peu, ladies et gentlemen, je donne un grand coup d’escarpin dans le « Sois belle et tais-toi ! » encore trop ancré dans les mentalités. »
Parce que ses réussites au sein de Yahoo ! ne peuvent raisonnablement laisser à penser qu’elle est une adorable idiote.

Où donc alors est le danger ?