enregistrerfermerprécédentsuivant
zoom

La parité, la parité...

Si on commençait par le début ?


L’égalité, la mixité, la parité, autant de mots que tout salarié zélé se doit de collectionner dans son petit manuel du vocabulaire tendance. Des mots, pas seulement, plutôt des problématiques aujourd’hui au cœur des débats. Pour autant, ne brûlons-nous pas les étapes ? Quand 92% des femmes avouent ressentir de plus en plus de difficultés à réconcilier vie privée et vie professionnelle ; quand 57% d’entre elles jugent qu’avoir un enfant les pénalise dans leur carrière (selon un récent sondage Ipsos), est-il si étonnant qu’elles rendent leur tablier ? Au propre comme au figuré.

L’idée n’est pas d’abandonner une cause pour une autre. Mais si l’on veut avancer plus vite sur la question de l’équité et de la mixité, il est impératif de comprendre et de travailler sur :

1/pourquoi les femmes (lorsqu’on leur en donne l’occasion, certes) refusent de nouvelles fonctions, des promotions, une implication plus grande au sein de l’entreprise.

2/pourquoi lorsqu’elles parviennent à briser le trop célèbre « plafond de verre », ont-elles tant de mal à le faire sereinement ?

3/pourquoi les femmes ressentent-elles encore et toujours ce mal de vivre latent lié sans nul doute à une accumulation de tâches à laquelle aucune solution satisfaisante et durable n’est trouvée.

4/les raisons qui font qu’elles souffrent - jusqu’à l’épuisement professionnel, le trop fameux burnout- d’un dilemme impossible : ma vie personnelle ou mon job ?

  • 3 axes, 3 possibilités


Pour ce faire, et avec l'étai d’études, de statistiques, de sondages, il va falloir faire preuve d’une bonne dose de pédagogie qui permettra aux mentalités de progresser vers davantage de justice sociale. Ce qui n’est pas uniquement une affaire d’hommes ou de patrons. Les femmes ont elles aussi une part de responsabilité. C’est bien de commencer à l’admettre.

Pour garantir une évolution significative de ce problème sociétal, le travail doit s’articuler autour de 3 axes que sont les employeurs/managers, les RH et les employés.
3 catégories de personnes qui n’ont pas les mêmes problématiques à gérer mais un but unique : l’accomplissement. Accomplissement qui permet aux entreprises d’être compétitives et aux salariés d’être satisfaits.

C’est le défi (titanesque) que Créative CulturElle tente de relever en proposant conférences, ateliers, tables rondes et débats aux entreprises et réseaux féminins.

Si on passait à l’action ?





valerie domain