enregistrerfermerprécédentsuivant
zoom

FeminIn

Etre femme au quotidien


Et si nous prenions le balai ? Un balai costaud, à poils très courts, si possible en racines de chiendent pour la résistance et la solidité. Pas pour effectuer l’une des nombreuses taches ménagères non rémunérées auxquelles nous consacrons beaucoup plus de temps que les hommes (avions-nous vraiment besoin de la dernière étude du BIT* pour le prouver ?) mais pour chasser les idées reçues, les clichés, les stéréotypes qui nous poussent à nous comporter, au choix, en éternelle victime ou en être supérieure. Les chercheurs s’accordent pour montrer que le sexe biologique ne suffit pas à faire une femme ou un homme.

Ouste, donc, la théorie selon laquelle nous naissons avec un cerveau de femme ou un cerveau d’homme ! Selon les neurobiologistes c’est ce qui se passe après la naissance qui compte le plus : l’environnement social, affectif, culturel.

Et d'affirmer alors que toutes nos problématiques homme/femme seraient (pour une grande part) réglées avec une éducation ad-hoc...

La sensibilisation à l’égalité homme/femme en droits devrait être un sujet débattu dans les écoles au même titre que les dangers du feu abordés par les pompiers, l’abus de drogue et d’alcool par les gendarmes, les risques graves d’accident sur les voies par les cheminots.

Ainsi, le défrichage aura-t-il été fait. Il ne restera plus, par quelques piqûres de rappel, à ressemer si besoin les graines de la cohésion sociale, de l’entente et de l’harmonie des genres.

En attendant cette (r)évolution, passons au plan B et rappelons-nous, rappelons-leur (aux patrons, aux collègues, aux maris, aux mômes…) pourquoi la femme est définitivement active.

C’est le défi que je tente de relever en proposant conférences, ateliers, tables rondes et débats aux entreprises et réseaux féminins.

Pour aller plus loin, n'hésitez pas à me contacter.

Si on passait à l’action ?

*BIT : Bureau International du Travail.




valerie domain