enregistrerfermerprécédentsuivant
zoom

Gagner autant que

les hommes ?

Pourquoi attendre !


Loin de moi l’idée d’aller contre l’Equal Pay Day qui va bientôt devenir une expression à la mode si l’on y prend garde. Mais la question est la suivante : pourquoi attendre d’être payées comme les hommes dans des entreprises dirigées par des hommes ?

Il est évidemment nécessaire de pointer du doigt les écarts de salaires, il est utile de rappeler aux hommes et aux femmes que l’injustice est toujours à la porte des entreprises. Et il est plus que jamais d’actualité de la combattre comme le fait avec constance la ministre des Droits des femmes.

Un pas de plus vers l’égalité en effet pour Najat Vallaud-Belkacem qui lance en cet avril meurtrier pour l’égalité salariale (il a fallu attendre 4 mois pour que les femmes atteignent le niveau de salaires des hommes de l'année 2013) une application pour mobiles et Smartphones afin de coacher les femmes au travail, « Leadership Pour Elles ».

  • Prenons le pouvoir. Le vrai.


Intéressant outil pour réveiller les femmelettes qui sommeillent en nous. Pour autant, il me semble dommageable que la France ne parie pas davantage sur l’ambition des femmes.

Nous sommes des entrepreneures hors pair, nous qui parvenons à gérer chaque jour les multiples facettes de nos vies, qui passons d’une réunion à un coup de fil au pédiatre, d’un déjeuner d’affaires à un rendez-vous au lycée tout en prenant le temps de boire un verre avec une copine, de lancer une machine à laver et d’accueillir notre mec le soir en ayant pris soin de recolorer nos lèvres.

Cela fait un peu cliché ? C’est pourtant une réalité qui doit nous pousser à créer notre entreprise, à être notre propre chef et ainsi à prendre le pouvoir...sur notre existence.

Selon le site gouvernemental du redressement productif, 69 % des femmes estiment la création d'entreprise plus épanouissante que le salariat. Près de la moitié d'entre elles (46 %) pense que la fonction de chef d'entreprise peut permettre d'atteindre un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle.

  • Où sont les leaders de l’économie au féminin ?


Mais si le nombre de créatrices a augmenté ces dix dernières années, leur part dans l’ensemble des créateurs a peu progressé en 20 ans, passant de 27 à 30 %. Sachez pourtant, mesdames, que selon les chercheurs de Skema Business School et de Novancia les sociétés dirigées par des femmes présenteraient une profitabilité moyenne supérieure de 9 % à celles de leurs homologues masculins.

Qu’attendons-nous alors pour sauter le pas ? Avons-nous vraiment envie de faire joujou avec une application de coaching aussi « utilo-ludique » soit-elle ?

Soyons maîtresses du jeu. Ne laissons personne nous dire ce que nous devons espérer et qui nous devons devenir.

Surtout pas des concepteurs d’applications mobiles. Concepteurs, notez bien, et non conceptrices…